Richelieu

est. 1989   |   L'entraide à son meilleur

Mot du Président

René LareauPrésident
René Lareau
  • Contactez-moi
  •  (514) 917-9384
  • Voir à appliquer les politiques du National.
  • S’assurer de la bonne marche du chapitre à tous les niveaux.

Janvier — Février 2019

Bonjour à toutes et à tous

Je vous souhaite, en mon nom, celui de ma conjointe et celui du comité exécutif, une Bonne Année 2019 pleines d’amour, de sérénité, et beaucoup de plaisir entourés de vos proches et amis(es).
L’année 2018 du chapitre a été comme d’habitude très occupée, et beaucoup de participation de votre part ont fait de ces activités un succès à chaque occasion, qu’il d’agisse de nos dîners du mois, du Quilles-OThon, du voyage à Boston, du 25e tournoi de golf, etc…

En janvier comme à chaque année, il y aura des élections aux postes de :
1er Vice-Président, Trésorier, et Secrétaire. Tous pour un mandat de deux ans.

Un remerciement est de mise pour souligner le temps et le soutien que chaque membre de votre comité donne au chapitre, Diane Richard, Gisèle Bissonnette, Yvon Desrochers, Marcel Nobert, Normand Hurtubise, Gaston Lareau, Guy Bourguignon et Albert Campeau. Ainsi qu’aux nombreux bénévoles, Lutins de Noël, Quilles-O-Thon, dîner de l’amitié, tournoi de golf etc.
Félicitations et merci à toutes et tous.

La période pour le renouvellement des adhésions est toujours en vigueur pour celles et ceux pour qui ce n’est pas déjà fait, veuillez procéder afin de profiter des bénéfices et avantages de faire partie du chapitre Richelieu, soit pour recevoir le bulletin Info-Richelieu à tous les deux mois, pour connaître nos activités telles que Quilles-O-thon, voyages, rabais sur certains terrains de golf, assurance Voyage Médoc, et assurances Auto et Maison.

Je vous invite à visiter notre site web, lequel est maintenant administré par Pierre Aubin, nouveau Webmestre depuis plusieurs semaines, comme disait quelqu’un dans un passé pas si lointain, LUI Y CONNAÎT ÇÀ !

Note personnelle :
Au moment d’écrire ces lignes le projet de loi C-89 était à l’étude au Sénat.
Est-ce normal qu’une 5e loi en quarante ans soit devenue nécessaire pour régler le conflit entre Postes Canada et ses Travailleuses et Travailleurs ? La question est légitime. C’est décevant, mais pas surprenant.

Amicalement, René Lareau Président